Quels attitudes pour affronter l’avenir ?

Publié le : 09 mars 20235 mins de lecture

Il existe différentes façons d’aborder l’avenir.

Comme cela n’a pas encore eu lieu, nous ne pouvons pas savoir avec certitude ce qui va se passer.

Deviner l’avenir est une pratique impossible, et cela peut générer des humeurs négatives.

En général, ce qui est inconnu génère de la peur, de l’anxiété et de l’incertitude.

L’avenir, ce grand inconnu, tend à produire en nous des sentiments similaires. Mais l’avenir n’est pas tout noir et nous pouvons le rendre meilleur.

Il est impossible de le prédire, mais nous pouvons adopter certaines attitudes qui nous permettront d’affronter l’avenir de la meilleure façon possible.

Parmi celles-ci, quatre se distinguent qui, dans les grandes lignes, englobent de manière simple et imagée toute la gamme des attitudes que nous pouvons adopter :

Attitudes utiles pour affronter l’avenir

L’autruche et la passivité

Les autruches, contrairement à la croyance populaire, ne s’enterrent pas la tête dans le sol lorsqu’elles perçoivent un danger.

Or, l’attitude de l’autruche est basée sur cette même idée, qui consiste à ne rien faire face au danger.

Cette passivité nous empêche de voir le monde tel qu’il est réellement, jusqu’à ce que les changements nous l’imposent, parfois avec toute leur dureté.

Cette attitude est considérée comme négative car elle signifie que nous ne sommes pas préparés à ce qui nous arrive.

Cependant, ce n’est pas toujours le cas.

La passivité, en effet, peut être une stratégie valable et parfois même efficace, bien qu’elle ne soit pas sans risque.

En imitant les autruches, nous risquons de passer à côté de grandes opportunités.

Le pompier et la réactivité

Les pompiers interviennent normalement lorsque le feu a démarré et qu’il ne peut plus être évité.

Cette attitude face à l’avenir est moins passive que celle de l’autruche et consiste à attendre que le feu se propage pour l’éteindre.

Attendre que les problèmes surviennent pour y trouver une solution est une attitude très risquée qui, dans certains cas, peut s’avérer trop tardive.

Les personnes réactives ont tendance à agir sur des stimuli sans réfléchir, ce qui déclenche un processus d’action-réaction.

Bien que cette technique soit efficace dans certains cas, notamment lorsque le temps est compté, les réactions précipitées nous amènent généralement à commettre davantage d’erreurs.

L’assureur et la prévention

Les assureurs mettent un prix sur nos biens afin que, si quelque chose arrive, nous puissions récupérer leur valeur économique.

Cette attitude face à l’avenir consiste à prévenir certaines situations et à se préparer pour ne pas tout perdre.

L’attitude de l’assureur est considérée comme préventive.

Il anticipe ce qui peut arriver.

Bien qu’il soit bon d’être préparé, cela a aussi des inconvénients.

Par exemple, la peur peut nous pousser à tout assurer à un prix élevé, même s’il y a très peu de chances qu’un événement négatif se produise.

Le conspirateur et la proactivité

Les conspirateurs sont toujours sur le qui-vive.

Le moindre signe les amène à soupçonner et à élaborer des complots compliqués qui, comparés à la réalité des faits, paraissent exagérés.

L’attitude du conspirateur vis-à-vis de l’avenir est considérée comme proactive et repose sur l’action avant que quelque chose ne se produise.

Comme dans les cas précédents, cette attitude apporte un plus par rapport à toutes les autres.

Comparée à l’attitude préventive qui consiste à s’assurer que nous ne perdons pas tout, l’attitude proactive cherche à changer l’avenir.

Il essaie d’intervenir pour que la réalité corresponde à nos pensées.

Il part à la recherche d’un avenir précis, en faisant tout son possible pour qu’il se réalise.

Après avoir analysé les différentes attitudes face à l’avenir, il est normal de tendre vers les deux dernières, c’est-à-dire la vigilance préventive de l’assureur ou la vigilance proactive du conspirateur.

En d’autres termes, il s’agit d’adopter une attitude consistant à anticiper les menaces et les opportunités qui se profilent à l’horizon afin de corriger notre trajectoire, sans avoir à l’abandonner.

Plan du site